Blogs et carnets de recherche en histoire de l'art sur OpenEdition

Logo du portail Hypothèses

 

 

Aux côtés des monographies et périodiques scientifiques, les blogs ou carnets de recherche en ligne font partie des sources secondaires qui se sont multipliées ces dernières années. La tendance touche toutes les disciplines. L’histoire de l’art ne fait pas exception, notamment sur OpenEdition où des carnets de recherche sont publiés depuis 2009.

OpenEdition, une plateforme de valorisation de la recherche en sciences humaines et sociales

OpenEdition est un portail d’édition électronique au service des sciences humaines et sociales développé par l’Unité de service et de recherche OpenEdition Center (USR 2004 - CNRS, Université d’Aix-Marseille, EHESS et Université d’Avignon).  Ce service s’inscrit dans la logique du plan national pour la science ouverte et promeut un accès ouvert aux données et résultats de la recherche en SHS dans le respect de l’équilibre économique des publications.

OpenEdition propose ainsi l’accès à quatre plateformes de publication et d’information en sciences humaines et sociales :

  • OpenEdition Journals propose l’accès à près de 500 revues scientifiques en ligne. La plateforme a intégré le portail Revue.org, lui-même créé en 1999 sous forme associative à l’Université d’Avignon. Parmi ces revues, OpenEdition Journals propose l’accès à près de 40 titres en art et histoire de l’art. L’INHA publie notamment sur cette plateforme la version électronique de sa revue semestrielle Perspective (ISSN 1777-7852). À l’exception du dernier numéro, uniquement disponible sur format papier, tous les numéros de Perspective depuis 2009 sont consultables en ligne gratuitement au format Html (ils sont également téléchargeables en PDF pour les utilisateurs des institutions partenaires, associées au programme OpenEdition Freemium ; c’est le cas pour les utilisateurs qui se connectent depuis l’INHA).
  • Calenda est un calendrier d’annonces et d’archives de la vie scientifique en sciences humaines et sociales. Il permet de retrouver des appels à contribution, annonces de colloques, de journées d’études, de séminaires, de bourses… En histoire de l’art, environ 3500 événements passés ou à venir sont recensés ici.
  • Hypothèses enfin, est le nom que porte la plateforme des carnets de recherche ou blogs scientifiques.

Hypothèse, plateforme des carnets de recherche ou blogs scientifiques

 

Des carnets de recherche en histoire de l’art

La plateforme Hypothèses regroupe plusieurs milliers de carnets de recherche en sciences humaines et sociales, majoritairement en français (près de 2500 blogs) mais aussi en anglais, en allemand, espagnol, italien, portugais.

Alors qu’il existe de nombreuses plateformes de revues, de livres électroniques, de nombreuses bases de données d’images (voir pour l’histoire de l’art la sélection mise à la disposition de ses lecteurs par la bibliothèque de l’INHA), Hypothèses est l’une des rares ressources en ligne à offrir un accès à grande échelle à des textes de littérature grise, qui n’existent sous aucune autre forme.

Ces blogs donnent à lire, pas uniquement pour des spécialistes mais aussi pour le grand public, une histoire de l’art en cours de production. Il peut s’agir de carnets de chercheurs, de carnets de programmes de recherche, de structures de recherche, de carnets de thèses…

Les carnets qui relèvent au sens large de l’histoire de l’art peuvent être filtrés dans le catalogue d’Hypothèses notamment sous les thèmes « Arts », « Architecture » ou « Archéologie ».

Digital Muret, un carnet de recherche de l'Institut national d'histoire de l'art

Les blogs des programmes de recherche de l’INHA sur OpenEdition

Les programmes de recherche de l’INHA, engagés sur des durées de 3 à 4 ans et parfois davantage, visent à offrir des ressources à l’ensemble de la communauté scientifique. Afin de permettre à cette communauté de se saisir des données ou des outils méthodologiques en cours d’élaboration, les chercheurs de l’INHA ont ouvert plusieurs carnets de recherche sur la plateforme Hypothèses.

Tous ces carnets, à l’instar de Marché de l’art en France sous l’Occupation , présentent l’actualité de leurs séminaires et exercent une veille  sur leur domaine de recherche. Les carnets 1959-1985, Au prisme de la Biennale de Paris, Paradis perdus, Digital Muret ou Les ventes d’antiques en France au XIXe siècle , qui portent tous le nom du programme de recherche auquel ils sont associés, présentent en plus des réflexions, de nouvelles découvertes, des comptes rendus de séminaires, des restitutions d’entretiens ou encore des sources et des bibliographies.

Les chargés d’études et de recherche, jeunes chercheurs en contrat doctoral à l’INHA, ont eux aussi mis en ligne leur carnet de recherchedébut 2019 afin de « diffuser plus largement [leurs] trouvailles, [leurs] conseils, [leurs] ressources aussi, à d’autres doctorants et doctorantes et jeunes chercheurs et chercheuses en histoire de l’art ». Ces jeunes chercheurs sont également des contributeurs actifs des blogs des programmes de recherche auxquels ils sont associés à l’INHA.

Le caractère vertueux de la publication de travaux en cours se vérifie régulièrement par les réponses et réactions des lecteurs des carnets, qui viennent enrichir les connaissances. Lionel Pernet, directeur du Musée d’Archéologie et d’Histoire Cantonale (MCAH) de Lausanne a ainsi été averti des recherches menées en partenariat par la BnF et l’INHA sur les dessins d’antiques de Jean-Baptiste Muret à l’occasion de la publication d’un billet publié sur le carnet de recherche de la BnF dédié aux « recherches, collections, ressources sur l’Antiquité ». Or le musée conserve une collection de plusieurs centaines d’objets ayant appartenu à Jean-Baptiste Muret, ce que le directeur du MCAH s’est empressé d’indiquer à l’équipe du Digital Muret. Celle-ci s’est donc rendue à Lausanne en février 2019 afin d’enquêter dans les réserves du musée dans l’espoir d’y retrouver certains des objets dessinés par Muret. Cette visite est bien sûr relatée sur le carnet dédié au programme de recherche : Digital Muret.

 

Jérôme Bessière et Juliette Trey

 

 

Publié par Jérôme BESSIERE le 9 octobre 2019 à 10:30

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires