La Bibliothèque centrale des musées nationaux

BCMN salle de lecture pavillon des arts. Cliché Ludivine Schott

La Bibliothèque centrale des musées nationaux (BCMN), située au palais du Louvre, fait actuellement partie du Service des bibliothèques, des archives et de la documentation générale des musées de France (SBADG). Elle rejoindra en 2016 l'Institut national d'histoire de l'art.

L’histoire de la bibliothèque est étroitement liée à celle du Louvre depuis la création du musée à la fin du XVIIIe siècle. Les conservateurs demandèrent alors l'attribution d'ouvrages pour les aider dans l'étude des œuvres et la rédaction des catalogues du musée. Ils reçurent tout d'abord des livres provenant de la bibliothèque des Menus-Plaisirs du roi. Au XIXe, le fonds se développa de façon lente et irrégulière. Après les tentatives sans lendemain du directeur des musées nationaux Philippe-Auguste Jeanron, en 1848, qui voulait créer une bibliothèque d'histoire de l'art ouverte au public, c'est à partir de la fin du XIXe siècle que la bibliothèque du Louvre prit son essor, disposant de locaux dédiés et de budgets. Puis Lucie Chamson, qui prit la tête de la bibliothèque et des archives des musées nationaux en 1927, installa la salle de lecture actuelle du pavillon des arts et créa un atelier de reliure. À Louis Carolus-Barré, qui lui succéda en 1965, revient la décision de créer une seconde salle dans l'aile de Flore. Les fonds de la BCMN sont actuellement consultables au palais du Louvre sur ces deux sites.


Salle de lecture pavillon des arts. Cliché Ludivine Schott


Salle de lecture aile de Flore. Cliché Ludivine Schott

Les collections ont trait essentiellement à l’art occidental de l’antiquité classique jusqu’au milieu du XIXe siècle, à l’antiquité égyptienne et du Proche et du Moyen orient.

Depuis ses débuts, la BCMN privilégie les publications destinées à l’étude des œuvres :

  • les catalogues de musées (environ 12.000, français et étrangers), dont la bibliothèque conserve les éditions successives. Les catalogues du Louvre antérieurs à 1920 ont été numérisés par l'INHA et sont consultables en ligne.
  • les catalogues d’expositions temporaires (plus de 50.000).

Pour ces deux catégories de documents, la limite chronologique du milieu du XIXe siècle n’est intervenue que récemment : on trouve donc des catalogues couvrant aussi le XXe siècle. La richesse de ces fonds doit beaucoup à la politique d'échanges de publications avec de nombreux établissements français et étrangers.

  • les bulletins de musées, ou de sociétés d’amis de musées.
  • les catalogues de ventes (plus de 90 000), dont certains sont annotés.

Les collections d'imprimés de la bibliothèque centrale figurent au Catalogue collectif des bibliothèques des musées nationaux (CCBMN) et sont peu à peu signalées dans le Sudoc.

La bibliothèque conserve également un fonds d'archives privées, dits « manuscrits », qui contient des inventaires de collections de l’Ancien régime (tel l’inventaire des tableaux du cabinet du roi placés dans l’hôtel de la surintendance à Versailles, par Louis Jacques Du Rameau, 1784), des lettres d’artistes, et des fonds d’archives de conservateurs. Certains sont numérisés.


Correspondance d'Étienne-François Haro, MS 0468 (2). Cliché INHA

À l'exception de doubles et de certains fonds, toutes les collections rejoindront le quadrilatère Richelieu.

Depuis plusieurs années, la bibliothèque prépare son transfert à l'INHA : acquisitions rétrospectives, sélection pour le futur libre-accès (périodiques, archéologie grecque, étrusque et romaine, catalogues de musées), recotation, reprise du catalogue dans le Sudoc, traitement de fonds anciens, reliure, reconditionnement... Ce long travail aboutira en 2016, avec la fusion avec l'INHA et le déploiement des fonds dans les espaces Labrouste.

Informations pratiques

En savoir plus

  • Régeasse (Janine), La bibliothèque du musée du Louvre, histoire et organisation des origines à 1926. Mémoire de l'École du Louvre, sous la direction de Louis Carolus-Barré, 1967.
  • Le Masne de Chermont (Isabelle), « La Bibliothèque centrale des musées nationaux, entretien », propos recueillis par Jean-Michel Nectoux. Les Nouvelles de l'INHA, n° 6, mai 2001, p. 2-6.
  • Petitou (Françoise), « La bibliothèque centrale des musées nationaux ». Les Nouvelles de l'INHA, n° 34, avril 2009, p. 6.
  • Petitou (Françoise) et Granger (Catherine), « Des ressources pour les musées nationaux dans les travaux de récolement ». Journée d'étude : Les archives et la documentation dans le cadre du récolement Saint-Germain-en-Laye, 25 octobre 2012. Disponible en ligne : http://www.culture.gouv.fr/documentation/joconde/fr/partenaires/AIDEMUSEES/journee_RD_2012/petitou-granger.htm (consulté le 17/03/2015)

Catherine Granger
chef du SBADG

Publié par cgranger le 19 mars 2015 à 16:30

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives