Le cirque Fernando vu par Edgar DegasUne lithographie à découvrir pendant le week-end Portes ouvertes

Pendant le week-end Portes ouvertes du site Richelieu, nous vous proposons d'explorer les lieux historiques, désormais rénovés, qui accueillent notre bibliothèque, mais aussi les départements spécialisés de la Bibliothèque nationale de France, ainsi que la bibliothèque de l'École nationale des chartes.

Lors de votre parcours à travers la zone rénovée du site Richelieu, vous pourrez découvrir des œuvres représentatives de nos fonds patrimoniaux, exposées en salle Labrouste. Des bibliothécaires seront présents pour commenter ces documents et répondre à vos questions sur notre nouvelle bibliothèque.

Après des billets consacrés successivement au portrait de Jacques Doucet par son ami Pierre Gatier, à des estampes d'ornement du XVIe siècle, et à un album photographique du XIXe siècle, découvrez maintenant une exceptionnelle lithographie rehaussée de pastel d'Edgar Degas, représentant une scène se déroulant au cirque Fernando.

Edgar Degas, les artistes et le cirque Fernando

L'écuyer Ferdinand Beert, alias Fernando (1835-1902) et sa troupe s'étaient installés sur un terrain vague au niveau des 70-72 de la rue des Martyrs à Paris où ils donnaient des spectacles sous un chapiteau. Leur rapide succès permit à Fernando de faire bâtir au 63 boulevard Rochechouart un cirque en pierre, conçu par l'architecte Gustave Gridaine et inauguré le 25 juin 1875. De 35 mètres de diamètre, formant un polygone de 16 côtés avec une hauteur de 21,40 mètres, la salle pouvait contenir 2080 spectateurs.

Geronimo Medrano (1849-1912), jeune clown engagé par Fernando, connut rapidement un grand succès sous le surnom de Boum-Boum. En 1897, alors que Fernando rencontre de graves difficultés financières, Medrano devient directeur du cirque auquel il donne son nom. Il tient à ce que son établissement soit avant tout « le cirque des clowns » et engage des artistes d'exception comme Grock ou le célèbre duo des clowns Foottit et Chocolat.

Seurat, Toulouse-Lautrec, Renoir, Degas croqueront les artistes, acrobates, jongleurs, écuyers sur de nombreuses toiles. Ainsi, en 1879, Degas représentera notamment l'acrobate Miss Lala, sur un tableau actuellement conservé à la National Gallery à Londres.


Edgar Degas, Miss La La au cirque Fernando, huile sur toile, 1879, The National Gallery, NG4121.

Sur la lithographie de Degas ici présentée, datant de 1879 environ, un acrobate présente un numéro avec trois des trente chiens faisant partie de la ménagerie du cirque.


Edgar Degas, Au cirque Fernando, lithographie rehaussée de pastel, [ca 1879], bibliothèque de l'INHA, EM DEGAS 1. Cliché INHA

Après la mort de Medrano, la tradition se perpétue avec les Fratellini de 1915 à 1923, Achille Zavatta ou Buster Keaton. Max Jacob, Picasso, Van Dongen, Derain ou encore Cocteau le fréquenteront. Le cirque a, hélas, été détruit en 1973.

En savoir plus

Cette planche fait partie de la collection d'estampes modernes rassemblée par Jacques Doucet pour sa bibliothèque d'art et d'archéologie, qui compte au total près de 15 000 planches, dont une cinquantaine d'œuvres d'Edgar Degas, parmi lesquelles une dizaine de monotypes. Elle est répertoriée par Loys Delteil sous le n° 46 du catalogue de l’œuvre gravé et lithographié de Degas.

Cette estampe a été numérisée et est consultable sur le site de la bibliothèque numérique de l'INHA.

Nathalie Muller
Service du patrimoine

Publié par Lucie Fléjou le 12 janvier 2017 à 18:45

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives