Le dépoussiérage des collectionsCoulisses de la préparation du déménagement

Parmi les chantiers préalables au déménagement de la bibliothèque en salle Labrouste, nombreux sont ceux qui concernent la conservation des collections. La reliure des livres destinés au futur libre accès, le conditionnement des documents fragiles, le récolement des collections, sont autant d'opérations importantes, mais peu visibles depuis la salle de lecture !

L'un de ces chantiers était le dépoussiérage d'une partie des collections de la bibliothèque de l'INHA et de la BCMN, qui s'est déroulé entre les mois de février et de juillet 2015.

Pourquoi le dépoussiérage ?

Outre le fait qu'il est bien plus agréable de consulter des documents propres, le dépoussiérage régulier des collections est aussi indispensable à leur bonne conservation. La poussière contient en effet de nombreux germes. En cas de problème climatique, « coup de chaud », ou inondation qui élèverait subitement l'hygrométrie des magasins, ces germes pourraient très rapidement provoquer le développement de moisissures. Le nettoyage régulier des collections et des magasins de conservation est donc une dimension essentielle de la conservation préventive. C'est pourquoi, à la bibliothèque de l'INHA, les portions de collections les plus souvent consultées font l'objet d'un nettoyage organisé en interne.

En vue du déménagement des collections dans de nouveaux locaux, propres, équipés de mobiliers neufs ou rénovés et conformes aux normes actuelles de conservation, il est particulièrement important de transférer des documents propres. Une prestation supplémentaire de dépoussiérage a donc eu lieu entre février et juillet 2015 à la bibliothèque, sur les segments de collections les plus empoussiérés.


Collections de la bibliothèque avant le dépoussiérage, 2013. Cliché Émilie Groleau

Le déroulement de l'opération

En 2013-2014, des collections prioritaires ont été identifiées par les collègues en charge des services au public et des collections patrimoniales. Moins consultées que la moyenne ou situées dans des magasins plus empoussiérés, elles avaient bien besoin d'un nettoyage.

Ces collections sont, parmi les collections courantes :

- les périodiques anciens (cotes U et T) ;

- les livres de grands formats (folios et planos).

Parmi les collections patrimoniales :

- les fonds d'archives ;

- les albums photographiques (cotes PHOT).

Tout cela représente 4,4 km de collections (sur le total d'environ 15 km linéaires de la bibliothèque de l'INHA), dont 400 m de collections patrimoniales. Une fois ces collections identifiées, le budget nécessaire a été estimé et une procédure de marché public a été lancée en 2014. La société NETTEC a été retenue à l'issue de cette procédure et la prestation a commencé dans les locaux de l'INHA en février 2015.

En bonne intelligence avec les équipes de la bibliothèque, deux techniciens de l'entreprise ont vaillamment dépoussiéré les collections, plusieurs mois durant. Protégés par des masques, gants et combinaisons jetables, Ils étaient équipés du matériel recommandé pour ce type de tâches, à savoir, un aspirateur à filtre absolu et des lingettes microfibres. Aucun liquide ou produit chimique n'a été employé, à l'exception bien sûr de l'eau nécessaire, chaque soir, au nettoyage du matériel d'aspiration utilisé pendant la journée.

Pour ceux qui souhaiteraient s'en inspirer pour leur bibliothèque personnelle... le mode opératoire était le suivant :

- dépoussiérage du dessus de la tablette supérieure ;

- pose de tous les livres ou boîtes de la tablette supérieure sur un chariot propre, rangés dans leur ordre initial ;

- dépoussiérage de la tablette ;

- dépoussiérage des livres ou boîtes un par un, en passant l’aspirateur et la lingette microfibres sur les tranches, les plats et le dos ;

- rangement des livres ou boîtes propres dans leur ordre initial sur la tablette nettoyée ;

- dépoussiérage du chariot ;

- renouvellement de l’opération pour chaque tablette de l’armoire, du haut vers le bas.

Les livres dégradés ou particulièrement fragiles ont été identifiés et manipulés avec précaution.

Et maintenant ?

Les magasins de la bibliothèque concernés ont été transformés par cette opération ! Outre le nettoyage, l'opération a comporté un rangement et un réalignement des livres, en particulier les grands formats.

Cela a permis la poursuite du conditionnement de collections dans de bonnes conditions : en effet, il est inutile de conditionner des documents sales dans des boîtes ou pochettes propres. Ainsi, les albums photographiques, très empoussiérés avant l'opération, ont été immédiatement rangés après celle-ci en boîtes de conservation faites sur mesure. Par ailleurs, le service en charge des magasins a poursuivi le conditionnement systématique des périodiques dans des boîtes en matériaux neutres.

À l'avenir, dans les futurs magasins de la bibliothèque de l'INHA, on veillera à mettre en place des procédures de nettoyage régulier... ce qui n'empêche pas la possibilité d'opérations ponctuelles sur des segments de collections.


Collections d'albums photographiques reconditionnées, septembre 2015. Cliché INHA

En savoir plus

Le Département de la conservation de la Bibliothèque nationale de France propose de nombreuses ressources sur la conservation préventive et curative des collections de bibliothèques. Son centre de documentation est ouvert aux publics intéressés (professionnels de la conservation, étudiants et chercheurs spécialisés). Plusieurs vidéos et fiches pratiques sont également en ligne sur le site de la BnF.

Par ailleurs, la liste de diffusion bibliopat relaie des informations liées aux techniques et marchés de dépoussiérage des bibliothèques.

Références bibliographiques

Lucie Fléjou

Service du patrimoine

Publié par Lucie Fléjou le 9 septembre 2015 à 11:45

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives