La documentation du musée national Gustave Moreau

Vue du grand atelier du 2e étage avec l'escalier en spirale construit par Albert Lafon en 1895. Photo (C) RMN-Grand Palais / Franck Raux

Par une belle journée d’automne, je me suis rendue dans le quartier de la Nouvelle Athènes afin de vous offrir un voyage inédit au cœur de la documentation du musée national Gustave Moreau. Envie de découvrir un lieu unique ? Alors suivez-moi !

L’origine de la bibliothèque et de ses collections

Dans son testament (10 septembre 1897), Gustave Moreau lègue à l’État la maison familiale, aménagée en musée à partir de 1895, et les collections qu’elle contient. Le musée national Gustave Moreau, dont la muséographie reste inchangée depuis l’origine, ouvre ses portes en 1903.

 Façade du musée Gustave Moreau
Façade sur rue du musée Gustave Moreau. Photo (C) RMN-Grand Palais / René-Gabriel Ojéda

Une partie de la documentation du musée a donc été constituée par Gustave Moreau lui-même. La documentation se compose de deux collections situées sur des sites distincts géographiquement.

  • La bibliothèque de l’artiste et les manuscrits se trouvent au 14, rue de La Rochefoucauld. Vous pourrez par exemple, en fonction de vos recherches et sur rendez-vous, consulter l’inventaire des collections de la bibliothèque et les ouvrages dans le cabinet d’arts graphiques, créé récemment au sous-sol du musée.

  • La bibliothèque dite moderne et les dossiers d’œuvre sont regroupés dans les locaux administratifs situés rue de Clichy. Ces fonds sont également accessibles sur rendez-vous.

La documentation en quelques chiffres :

  • environ 4000 titres (livres et revues) dans la bibliothèque de Gustave Moreau ;
  • environ 2 mètres linéaires de correspondance classée par ordre alphabétique des correspondants ;
  • 0,56 mètre linéaire d'archives (notes de travail, etc.) de l'artiste mais aussi de Henri Rupp, son légataire universel ;
  • environ 16 000 dossiers d’œuvres ;
  • 13 000 œuvres d’arts graphiques consultables dans le nouveau cabinet d’arts graphiques (plus de 10 000 dessins de la main du maître et près de 3000 photographies et gravures de sa collection personnelle).

Les domaines concernés ?

Héritée en partie de son père, l'architecte Louis Moreau, la bibliothèque de Gustave Moreau a été dépoussiérée et reconditionnée sous papier neutre. Les livres comme les dessins ont fait l’objet d’un chantier des collections en réserves extérieures, en parallèle des travaux effectués au musée en 2013-2014.

La bibliothèque s’articule autour de plusieurs domaines de prédilection.

Poésie – Gustave Moreau appréciait la poésie de son époque : Vigny, Leconte de Lisle, Hugo, Lamartine, Musset et bien d’autres poètes figurent sur les rayonnages de sa bibliothèque.

Roman – Les ouvrages révèlent également un goût certain pour les auteurs de son époque comme Balzac, Dickens, Stendhal ou Flaubert, un de ses auteurs préférés.

On trouve aussi dans cette bibliothèque :

  • des ouvrages de critique littéraire ;
  • des récits de voyage, avec la collection complète du Magasin Pittoresque, revue de vulgarisation hebdomadaire illustrée, dans laquelle on trouve des articles sur les sites et villes célèbres du monde, les reportages des explorateurs, des récits d’ethnologie…
  • quelques livres de religion et de piété ; à la fin de sa vie, Gustave Moreau a accordé une place croissante aux lectures religieuses.

La collection d’arts graphiques, reconditionnée pour une meilleure conservation, tout en gardant le classement initial prévu par Gustave Moreau, est constituée de dessins de l’artiste, de photographies (d’architecture, de populations lointaines, d’œuvres d’art ou d’animaux) et de gravures ; celles de Piranèse y sont largement représentées. Photographies et gravures constituaient la documentation de l’artiste.

Cabinet d'arts graphiques du musée Gustave Moreau
Cabinet d'arts graphiques du musée Gustave Moreau. Photo (C) RMN-Grand Palais / Philippe Fuzeau

Dans la « salle de Conférence », les archives, la correspondance et les notes de travail de Gustave Moreau sont mises à la disposition des chercheurs. On peut consulter sur place la liste des correspondants de Gustave Moreau, l’inventaire initial des collections de la bibliothèque de l’artiste et l’inventaire du musée.

Lettre de Georges Rouault à Gustave Moreau, vers 1893
Lettre de Georges Rouault à Gustave Moreau, vers 1893. Photo (C) RMN-Grand Palais / Tony Querrec

Quant à la documentation rue de Clichy, elle offre à la consultation 16 000 dossiers d’œuvre classés par numéro d’inventaire (dossiers Cat. = peinture ; dossiers DES = dessins). Des dossiers d’artiste et des dossiers sur les œuvres de G. Moreau se trouvant dans d’autres institutions complètent cette documentation.

Cette bibliothèque dite moderne propose des ouvrages sur Gustave Moreau, le symbolisme et ses élèves. Le fonds, en cours d’inventaire, est une bibliothèque de travail pour le personnel du musée. Vous pouvez y trouver des mémoires de fin d’études sur l’artiste et de nombreux tirés-à-part.

La particularité du lieu ?

Effectuer ses recherches dans la maison familiale de Gustave Moreau est une opportunité unique pour un chercheur.

De plus, le cabinet d’arts graphiques - inauguré en 2015 - offre des conditions de consultation exceptionnelles. Ce nouvel espace clair et accueillant a été créé par l'architecte Bernard Bauchet et par l’architecte d'intérieur Sabine Kranz, dans le cadre du plan Musées 2011-2014.

Cabinet d'arts graphiques du musée Gustave Moreau
Cabinet d'arts graphiques du musée Gustave Moreau. Photo (C) RMN-Grand Palais / Philippe Fuzeau

Les documents les plus consultés ?

La correspondance de Gustave Moreau ainsi que les dossiers d’œuvre sont les documents les plus demandés. Par ailleurs, la bibliothèque originale de Moreau est souvent consultée dans un second temps en tant que complément à la recherche.

Le public régulier ?

Les documentalistes du musée accueillent régulièrement des universitaires et des conservateurs du patrimoine. La documentation est également l’outil de travail privilégié du personnel scientifique du musée.

L’outil phare ?

Le catalogue sommaire des dessins documente les 4830 dessins exposés au musée. Chaque œuvre est accompagnée d’une reproduction et d’une bibliographie exhaustive. La version en ligne, réalisée par la Réunion des musées nationaux, offre plus de 1200 images en couleur. Le site propose l’utilisation d’un zoom navigable pour observer jusqu’au plus petit détail d’un dessin. La recherche peut se faire de manière libre ou à partir de sept index (par sujets iconographiques, artistes et œuvres copiées). Ce catalogue intéresse autant les chercheurs français et étrangers que les amateurs d’art.

Version en ligne du catalogue sommaire des dessins
Version en ligne du catalogue sommaire des dessins

L’équipe ?

Parmi l’équipe du musée, trois agents sont chargés de la documentation. Parmi leurs autres missions, la participation aux publications et expositions du musée, la communication et la mise en place d'activités culturelles.

Je tiens à les remercier pour leur accueil, en particulier Emmanuelle Macé, qui a pris le temps de me recevoir.

Informations pratiques

Consultation uniquement sur rendez-vous. Toute demande doit être effectuée auprès de la directrice du musée Gustave Moreau, Marie-Cécile Forest, par mail (documentation @ musee-moreau.fr).

http://musee-moreau.fr/espace-professionnel/documentation

En savoir plus

Références bibliographiques

Ludivine Schott

Service de l'Informatique Documentaire

Publié par Ludivine Schott le 12 janvier 2016 à 14:00

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives