Francis Frith au Proche-Orient (2)Un photographe passionné dans le désert...

Francis Frith, City wall and mosque of Omar, &c., Jerusalem, photographie, bibliothèque de l'INHA, Fol Est 739, f. 21. Cliché INHA

Photographe amateur, Francis Frith (1822-1898) accomplit trois voyages au Proche-Orient entre 1856 et 1860. Après un premier voyage sur les bords du Nil, Frith revient en Égypte en novembre 1857. Une autre destination l'attend : la Terre Sainte.

1857-1858 : du Caire au Liban

Frith débute son deuxième voyage au Caire. Il s'éloigne volontairement de l'Égypte pharaonique et prend des vues des ruelles, mosquées et tombes. Ces photographies marquent la fin de la première série sur l'Égypte, la lettre E n'est plus apposée par la suite.

Francis Frith, Cairo from the citadel, with the mosque of the Sultan Hásan, photographie, bibliothèque de l'INHA, Pl E 6, f. 11. Cliché INHA
Francis Frith, Cairo from the citadel, with the mosque of the Sultan Hásan, photographie, bibliothèque de l'INHA, Pl E 6, f. 11. Cliché INHA

Au début de l'année 1858, Frith quitte Le Caire pour Jaffa en Palestine. Il débute la série P à Ramla. Il choisit essentiellement les sites en fonction de leur importance biblique ou historique : Bethléem, Hébron, la cité d'Abraham, ou encore Béthanie où se trouve la tombe de Lazare. A Jérusalem, il prend de nombreuses vues de la vieille ville et de ses ruelles avant de partir pour le nord. Entre Jérusalem et la Syrie, la forte chaleur rend très instable le collodion et Frith photographie peu. Il clôture la série P et son deuxième voyage vers mai par le Liban en photographiant notamment un cèdre présumé le plus vieux de la région.

Francis Frith, Absalom's Tomb, Jerusalem, photographie, bibliothèque de l'INHA, Fol Est 787 (2), f.26. Cliché INHA
Francis Frith, Absalom's Tomb, Jerusalem, photographie, bibliothèque de l'INHA, Fol Est 787 (2), f.26. Cliché INHA

Francis Frith, Hebron with mosque covering the Cave of Macpelah, photographie, bibliothèque de l'INHA, Fol Est 739, f. 8. Cliché INHA
Francis Frith, Hebron with mosque covering the Cave of Macpelah, photographie, bibliothèque de l'INHA, Fol Est 739, f. 8. Cliché INHA

Au fil de ses voyages, le style de Frith évolue. Sur ses premières photographies, un Européen est présent, sorte de gentleman réalisant son Grand tour. Entouré de locaux ou seul, il est aussi là pour montrer l'échelle des monuments. Par la suite, il disparaît au profit des locaux posant parmi monuments et ruines, manière peut-être pour Frith de suggérer qu'il est le premier à faire découvrir des zones non encore explorées et non encore touristiques.

1859-1860 : du Nil au Sinaï, un dernier voyage

Plus d'un an passe avant que Frith ne retourne en Égypte, en juillet 1859. Entre-temps, il a publié et exposé avec succès plusieurs de ses photographies. Il séjourne au Caire, continue sa série sur la ville moderne et reprend celle sur les pyramides débutée au cours de son premier voyage. A la demande de la London Photographic Society, il rédige un rapport sur l'utilisation du collodion dans des conditions d'extrême chaleur : il fait alors entre 40 et 45 degrés.

Après Le Caire, Frith remonte à nouveau le Nil jusqu'en Nubie puis s'éloigne quelques semaines du fleuve. A dos de dromadaire, il découvre le nord de l'Éthiopie, zone encore très difficile d'accès de nos jours. En remontant et en redescendant le Nil, Frith photographie des sites qu'il a déjà visités, mais sous des angles différents, ainsi que des sites récemment découverts ou dégagés. A cette époque, il ne numérote plus ses clichés.

De retour au Caire, Frith loue chevaux et chameaux pour traverser et découvrir le désert du Sinaï. Il s'arrête au monastère Sainte-Catherine ou encore au pied du mont Sinaï, où Moïse aurait reçu les Dix Commandements. Il termine son périple à Jérusalem, photographie une dernière fois quelques sites avant d'embarquer pour l'Angleterre et de faire définitivement ses adieux à cette Terre Sainte qu'il rêvait tant de découvrir.

Francis Frith, The summit of Gebel Moosà, Sinai, photographie, bibliothèque de l'INHA, Fol Est 787 (2), f. 5. Cliché INHA
Francis Frith, The summit of Gebel Moosà, Sinai, photographie, bibliothèque de l'INHA, Fol Est 787 (2), f. 5. Cliché INHA

Francis Frith, The convent of Sinai and plain of Er-Ráhà, photographie, bibliothèque de l'INHA, Fol Est 787 (2), f. 3. Cliché INHA
Francis Frith, The convent of Sinai and plain of Er-Ráhà, photographie, bibliothèque de l'INHA, Fol Est 787 (2), f. 3. Cliché INHA

En savoir plus

Références bibliographiques

Floriane Cellier

Service de l'informatique documentaire

Publié par Service d'informatique documentaire Bibliothèque INHA le 9 octobre 2015 à 10:00

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives