Rome, la ville éternelleune sélection de sites sur Rome et ses richesses

[Cartouche rond avec fontaine décorée d'un globe terrestre], extrait de [Livre d'architecture, paysage et perspective : recueil factice, vers 1740], bibliothèque numérique de l'INHA, NUM FOL EST 437

Ce billet fait partie de la série intitulée Revue du Web. Nous vous y proposerons régulièrement une sélection de sites web que nous avons dénichés dans l'immensité de la Toile.

Nous présentons dans ce billet une dizaine de ressources autour de Rome, la ville éternelle.

Base d'Antin : collections de l'Académie de France à Rome

https://collections.villamedici.it/

  • Langue : français

Cette base tient son nom du Surintendant des Bâtiments du Roi, Louis-Antoine de Pardaillan de Gondrin, duc d’Antin, qui fut le premier à envoyer des œuvres d’art appartenant à la Couronne pour embellir le siège de l’Académie.

Cette base n’est pas qu’un inventaire des collections : elle a pour capacité de recueillir toutes les informations relatives aux œuvres de l’Académie. À terme, la base devrait comporter plus de 8000 notices.

Le 4 avril 2018 a été mise en ligne sur le site internet de la Villa Médicis une interface publique de la base donnant accès aux informations principales pour chaque œuvre.

Plusieurs modes de recherche sont prévus : l’internaute peut faire une recherche générale par mot-clé, une recherche par type d’œuvre (8 types distincts), et une recherche parmi une liste plus précise d’objets. Il est également possible de faire une recherche globale dans la liste des notices publiées, et de restreindre la recherche dans un second temps : par artiste, type d’œuvre, ensemble, technique, matériau, avec ou sans image.

Page d'accueil de la Base d'Antin, 2018. @VillaMédicis
Page d'accueil de la Base d'Antin, 2018. @VillaMédicis

Lupa

http://lupa.biblhertz.it/

  • Langues : allemand, italien, anglais
  • Auteur : Bibliothèque Hertziana

Lupa recense les publications numérisées par la bibliothèque Hertziana concernant les monuments de la ville de Rome et permet de visualiser les sites documentés sur une carte, en articulation avec d'autres bases de données et plateformes scientifiques.

Page de recherche de Lupa, 2018. @ Bibiliothèque Hertziana.
Page de recherche de Lupa, 2018. @ Bibiliothèque Hertziana.

CIPRO

http://fmdb.biblhertz.it/cipro/CIPROmainframefraopen.htm

  • Langues : allemand, français, italien, anglais
  • Auteur : Bibliothèque Hertziana

Dédiée aux plans de la ville de Rome dans les ouvrages numérisés de la Hertziana, cette base se compose de deux parties :

Catalogue des plans. Ce volet comprend les informations de base sur les plans. Les exemplaires des plans de la base de données seront affichés en bas du formulaire. La meilleure image disponible est disponible sur le côté droit. Les exemplaires peuvent être affichés seuls ou en groupe.
Catalogue des exemplaires. Ce catalogue peut être consulté directement, par exemple pour la recherche d´un exemplaire de la collection.

La base de données peut être consultée entièrement sans mot de passe. Les images en gros plans sont seulement disponibles si le propriétaire du droit d´auteur accorde un accès illimité. Les utilisateurs disposant d´un mot de passe ont la possibilité d´étudier les autres images en gros plan.

Page d'accueil de Cipro, 2018. @Bibliothèque Hertziana
Page d'accueil de Cipro, 2018. @Bibliothèque Hertziana

Requiem

http://requiem-projekt.de/

  • Langue : allemand
  • Auteur : Université Humboldt de Berlin

Les tombeaux des papes et des cardinaux édifiés entre 1420 et 1798 sont étudiées comme des sources de compréhension de l'histoire culturelle, en impliquant l'histoire de l'art, l'histoire et la sociologie.  La méthodologie utilisée va de l'analyse du style immanent à l’œuvre jusqu'à l'interprétation socio-historique des modalités d'édification des tombes. Outre l'étude de leur forme et de leur fonction, le projet vise à rendre compte de la répartition topographique et hiérarchique des monuments funéraires.

Page d'accueil de Requiem, 2018. @Université Humboldt de Berlin
Page d'accueil de Requiem, 2018. @Université Humboldt de Berlin

Speculum Romanae Magnificentiae

http://speculum.lib.uchicago.edu/index.html

  • Langue : anglais
  • Auteur : Université de Chicago

En 1540, Antonio Lafreri, un natif de Besançon installé à Rome, commença la publication de plans et d'autres images imprimées sur les principaux monuments et antiquités de Rome. Ces productions étaient conçues pour correspondre à la mode de l'antiquité classique en vogue à la Renaissance. Ce fonds d'imprimés prit vers 1570 le nom de Speculum Romanae Magnificentiae.

Les touristes et collectionneurs intéressés pouvaient faire leur propre sélection de pièces qui étaient ensuite reliées.

L'université de Chicago possède la plus vaste collection du Speculum, un ensemble de 994 documents (estampes, gravures...) constitué au 19e siècle.

Page d'accueil de Speculum Romanae Magnificientiae, 2018. @Université de Chicago
Page d'accueil de Speculum Romanae Magnificientiae, 2018. @Université de Chicago

Census of Antique Works of Art and Architecture Known in the Renaissance

http://www.census.de/census/

  • Langue : anglais
  • Auteur : Université Humboldt, Berlin

Cette base de données est le fruit d'un projet de recherche interdisciplinaire sur la tradition classique, avec un focus sur la Renaissance. Les monuments antiques connus à la Renaissance sont présentés en même temps que les textes et images en relation avec eux à la même époque. La collecte des données a été étendue aux monuments connus par Winckelmann et ses contemporain (Corpus Winckelmann).

Page d'accueil de Census of Antique Works of Art and Architecture Known in the Renaissance, 2018. @Université Humboldt
Page d'accueil de Census of Antique Works of Art and Architecture Known in the Renaissance, 2018. @Université Humboldt

The Theater that was Rome

https://library.brown.edu/projects/rome/

  • Langue : anglais
  • Auteur : Université Brown

Cette bibliothèque numérique réunit des textes et des images, de même que les informations bibliographiques correspondantes, la documentation historique et l'appareil critique permettant de comprendre les représentations de Rome au début de l'époque moderne. De nombreux livres illustrés publiés à la Renaissance étaient appelés "théâtres". Le théâtre qu'était Rome apparaît au début de l'époque moderne comme peuplé d'une foule cosmopolite d'ingénieurs, artistes, architectes, auteurs, éditeurs, imprimeurs, pèlerins, religieux, aristocrates et cardinaux qui tous contribuèrent au flux de l'information imprimée qui multiplia l'intérêt pour la cité physique et mythologique.

Page d'accueil de The Theater that was Rome, 2018. @Université Brown
Page d'accueil de The Theater that was Rome, 2018. @Université Brown
 

The interactive Nolli Map Website

http://nolli.uoregon.edu/

  • Langue : anglais
  • Auteur : Université de l'Oregon

Le plan de Rome conçu en 1748 par Giambattista Nolli est très largement considéré comme le document historique le plus important jamais élaboré sur la ville. Le projet vise à documenter les gravures de Nolli, de même que leur signification historique et leurs implications contemporaines. Le site permet d'éclairer la structure des formes urbaines, de même que l'évolution de la cité éternelle à travers le temps. Son rôle de modèle pour la civilisation occidentale n'en ressort que plus clairement.

Page d'accueil de The interactive Nolli Map Website, 2018. @Université de l'Oregon
Page d'accueil de The interactive Nolli Map Website, 2018. @Université de l'Oregon

Standford Digital Forma Urbis Romae Project

https://formaurbis.stanford.edu/

  • Langue : anglais
  • Auteur : Université Standford

Ce site est dédié à l'exploration du Forma Urbis Romae, ou Plan Severan  de Rome. Cette carte gigantesque, mesurant environ 18 mètres sur 13  a été sculptée entre 203 et 211 et couvrait un mur entier à l'intérieur du Templum Pacis à Rome. Il représentait le plan de tous les éléments architecturaux de la ville antique, depuis les grands monuments publics jusqu'aux petits magasins, aux chambres et même aux escaliers. Le plan Severan Marble est une ressource clé pour l'étude de la Rome antique, mais seulement 10-15% de la carte a survécu, divisé en 1.186 morceaux. Pendant des siècles, les érudits ont essayé de faire correspondre les fragments et de reconstruire ce grand puzzle, mais les progrès sont lents - les pièces de marbre sont lourdes et difficilement accessibles. Maintenant, les informaticiens et les archéologues de Stanford utilisent des technologies numériques pour tenter de reconstruire la carte. En collaboration avec la Sovraintendenza de la Comune di Roma, une équipe du laboratoire informatique de Stanford a créé des photographies numériques et des modèles 3D des 1 186 fragments. L'étape suivante consiste à développer des algorithmes d'appariement 3D pour «résoudre la carte» et à construire une base de données entièrement consultable des fragments - un outil indispensable pour la recherche archéologique.

Page d'accueil de Standford Digital Forma Urbis Romae Project, 2018. @Université Standford
Page d'accueil de Standford Digital Forma Urbis Romae Project, 2018. @Université Standford

Aquae Urbis Romae

http://www3.iath.virginia.edu/waters/

  • Langue : anglais
  • Auteur : Université de Virginie

Aquae Urbis Romae est une histoire cartographique interactive des relations entre les systèmes hydrologiques et hydrauliques et de leur impact sur le développement urbain de Rome, en Italie. L'étude commence en 753 av. J.-C. et s'étend jusqu'à nos jours. Sont examinés les intersections entre les systèmes naturels - sources, pluie, ruisseaux, marais et le Tibre - et les systèmes construits comprenant aqueducs, fontaines, égouts, ponts, conduits, etc., qui créent ensemble l'infrastructure hydraulique de Rome. Ce projet vise à accroître la compréhension des relations profondes qui existent entre les systèmes d'eau, la pratique culturelle et le développement urbain de Rome, et par son exemple, dans toutes les villes, les paysages et les environnements.

Page d'accueil d'Aquae Urbis Romae, 2018. @Université de Virginie
Page d'accueil d'Aquae Urbis Romae, 2018. @Université de Virginie

Imago Urbis : Giuseppe Vasi's Grand Tour of Rome

 http://vasi.uoregon.edu/

  • Langue : anglais
  • Auteur : Université de l'Oregon

Le Grand Tour de Giuseppe Vasi présente une base de données géographique  innovante  et un site Web faisant référence au travail de deux maîtres de la topographie romaine du XVIIIe siècle : Giambattista Nolli (1701-1756), qui a publié la première carte de Rome en 1748 et son contemporain Giuseppe Vasi (1710-1782), dont la documentation complète de la ville et de ses monuments, notamment dans Delle Magnificenze di Roma antica e moderna, publiée de 1747 à 1761, le place parmi les grands topographes de Rome. Nolli et Vasi ont tous deux excellé dans la description de Rome en termes géospatiaux, l’un par des mesures scientifiques et par le plan iconographique, l’autre par une observation attentive dans une tradition picturale fondée sur une perspective mathématique.

Le Grand Tour de Vasi situe le travail de ces deux maîtres dans leur contexte culturel : Rome du XVIIIe siècle et l'ère du grand tour examinant l'héritage cartographique et artistique dont ils ont hérité. Il rend compte de l'œuvre de Nolli à la lumière de ce contexte, mais se concentre surtout sur la tradition du vedutismo et son impact sur le travail de Vasi et sa contribution au genre vedute. Plus de deux cent quarante copies topographiques de Vasi sont présentées en détail et en relation avec la carte de Nolli. Le travail et les méthodes de Vasi sont ensuite interprétés à travers une analyse de leur contenu topographique, artistique et historique.

Page d'accueil d'Imago Urbis : Giuseppe Vasi's Grand Tour of Rome, 2018. @Université de l'Oregon
Page d'accueil d'Imago Urbis : Giuseppe Vasi's Grand Tour of Rome, 2018. @Université de l'Oregon

 

Christine Ferret,
Service du développement des collections

Publié par Christine FERRET le 31 octobre 2018 à 08:00

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives