Les archives Jacques Thuillier à l'INHA

Photographie de Jacques Thuillier, Bibliothèque de Nevers, fonds Thuillier, 1989

À l'occasion du colloque consacré à Jacques Thuillier (1928-2011) à l'INHA les 19-20 juin 2015, nous vous rappelons que le classement de ses archives à la bibliothèque s’est achevé en avril 2015.

Ces archives sont désormais consultables par les chercheurs sous la cote Archives 51. L'inventaire du fonds est disponible sur la base AGORHA .

Jacques Thuillier : éléments de biographie

Ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé de Lettres, boursier de la fondation Primoli, boursier Focillon, Jacques Thuillier a débuté ses recherches en s’intéressant à la littérature artistique du XVIIe siècle, et en particulier à André Félibien (1619-1695). Assistant à l’Institut d’art et d’archéologie, il a travaillé auprès d’André Chastel (1912-1990), notamment au moment du colloque Nicolas Poussin de 1958, avant d’être nommé à l’université de Dijon, puis à l’université de Paris, en 1970.

Élu professeur au Collège de France en 1976, il s’est investi dans de nombreux projets scientifiques pour la promotion et la diffusion de l’histoire de l’art : publications et expositions sur les XVIIe et XIXe siècles français, application de l’informatique au traitement des données d’histoire de l’art, Comité français et Comité international d’histoire de l’art, aménagement du musée d’Orsay et du Grand Louvre, École du Patrimoine, Institut national d’histoire de l’art, etc.

Il a joué un rôle de premier plan dans la diffusion de l’art classique français, en particulier grâce à ses textes sur Nicolas Poussin, Georges de La Tour, Simon Vouet, les frères Le Nain, Charles Le Brun, Jacques Blanchard, Lubin Baugin, et dans la revalorisation de l’art académique du XIXe siècle.


Pièces du fonds d'archives Jacques Thuillier, bibliothèque de l'INHA, Archives 51. Cliché INHA

Les fonds d'archives

Les archives qu’il a confiées à l’INHA entre 2006 et 2010 témoignent de ses recherches et de ses engagements. Elles représentent un des principaux fonds d’historien de l'art de l’INHA (211 cartons, soit 25 mètres linéaires).

Elles comprennent une partie de sa correspondance (21 cartons), des manuscrits de ses publications (36 cartons) et des archives produites dans les différentes fonctions scientifiques et administratives qu’il a occupées (154 cartons). Le classement et l’inventaire de ces archives a été réalisé par Mylène Sarant, sous la conduite des conservateurs de la bibliothèque de l’INHA.

Signalons par ailleurs que la médiathèque de Nevers conserve un important fonds d'archives Jacques Thuillier, données après sa mort, se rapportant également à son travail de chercheur et à ses publications. Ces archives sont actuellement en cours de classement. Certaines pièces, parmi les plus intéressantes, notamment les autographes d’artistes collectionnés par Jacques Thuillier, ainsi que ses propres dessins et peintures, ont été exposées à Nevers au printemps 2014.

En savoir plus

Sébastien Chauffour

Service du patrimoine

Publié par lflejou le 18 juin 2015 à 13:30

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives