Les ors retrouvés de la salle Labrouste

Galerie de l'hémicycle de la salle Labrouste, juin 2015. Cliché INHA

Le 5 juin 2015, une visite du chantier de la salle Labrouste a été proposée à une partie du personnel de l'INHA et de la BCMN.

Sous un soleil radieux, nous avons pu admirer l'avancée des travaux dans la salle et dans le magasin central, mais aussi dans une partie des futurs bureaux attenants, situés au rez-de-chaussée du bâtiment, le long de la rue de Richelieu.

La salle Labrouste

Pilotée par l'OPPIC, maître d’ouvrage du chantier du quadrilatère Richelieu, la restauration de la salle Labrouste, classée aux Monuments historiques, est placée sous la responsabilité de l'agence Jean-François Lagneau, architecte en chef des Monuments historiques.


Les coupoles de la salle Labrouste, juin 2015. Cliché INHA

Actuellement, la pose du parquet de la salle est en cours. Il s'agit d'un parquet neuf en chêne. Une fois ce parquet posé, la prochaine étape sera celle de l'installation du mobilier, en particulier les tables et les chaises des lecteurs : pour cela les mobiliers anciens ont été nettoyés et restaurés. L'épaisse couche de cire qui couvrait les tables du XIXe siècle a été retirée, de même que les graffitis laissés, au fil du temps, par quelques lecteurs...

Par ailleurs, de nouveaux mobiliers ont été réalisés, dans un style proche de celui de Labrouste : il s'agit notamment de la future banque de renseignement, qui se situera au centre de la salle, ou encore, des équipements du sas d'entrée de la salle, restitué dans un état très proche de l'origine. Deux nouvelles banques de communication des documents sont également construites dans le même style : l'une concernera la communication des documents conservés en magasins fermés, l'autre les collections patrimoniales.


Parquet de le salle Labrouste en cours de pose, juin 2015. Cliché INHA

Le nettoyage des murs, fresques, coupoles, désormais achevé, a considérablement amélioré la luminosité de l'espace et dévoilé des couleurs surprenantes. Grâce aux oculi des coupoles, la lumière pénètre en abondance et permet en effet de distinguer la subtile harmonie des couleurs imaginée par Henri Labrouste : les dorures, ravivées, ainsi que les coloris des murs - rose, beige rosé, taupe - sont autant de teintes chaudes qui adoucissent la monumentalité de l'espace. Situé au fond de la salle Labrouste, l'hémicycle met tout particulièrement en évidence cette harmonie.


Nettoyage des voûtes de la salle Labrouste, juillet 2013. Cliché INHA


Hémicycle de la salle Labrouste, juin 2015. Cliché INHA


Détail des ornements de l'hémicycle, juin 2015. Cliché INHA

En savoir plus

Lucie Fléjou

Service du patrimoine

Publié par Lucie Fléjou le 9 juin 2015 à 13:30

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives