À la découverte de la Bibliothèque du Getty Research InstituteInterview d'Iris Mouchot

Getty Research Institute, Los Angeles

Iris Mouchot, responsable adjointe du Service du catalogue de la bibliothèque de l'INHA, est partie en octobre 2014 à la découverte de la bibliothèque Getty Research Institute à Los Angeles.

Elle nous raconte ici sous forme d’interview son séjour sur les mythiques collines angelines.

Pouvez-vous nous expliquer les raisons de ce voyage outre-Atlantique ?

J'ai eu la chance de participer à la réunion lors de laquelle un projet d’échange de personnels entre la bibliothèque du Getty Research Institute et la bibliothèque de l’INHA a été présenté et j'ai pu directement manifester mon intérêt pour cette expérience.

En effet, il me semblait particulièrement intéressant d'étudier sur place la mise en application de la classification LCC (Library of Congress Classification) : cette classification est utilisée depuis longtemps à la bibliothèque du Getty Research Institute, qui possède des collections similaires aux nôtres ... Cette réflexion sur la LCC s'inscrit dans le cadre du projet de recotation d'une partie des collections de l'INHA destinée au libre accès dans la future Bibliothèque, projet qui nous occupe en ce moment, mes collègues et moi, au service du catalogue.

Quelle était votre mission ?

J'étais là-bas en tant qu'observatrice, dans l'équivalent de mon service. Cependant, j'ai essayé de rapporter des informations sur le circuit du livre et sur les outils utilisés en matière de cotation courante des ouvrages.

Avez-vous rencontré des lecteurs ou des chercheurs de l'INHA ?

J'ai davantage vu le personnel que les lecteurs. Mais dans la résidence pour chercheurs internationaux invités où j'étais hébergée, certains m'ont parlé de la Bibliothèque de l'INHA.


Carrels et rayonnages en accès-libre de la Bibliothèque du Getty Research Institute

La bibliothèque du Getty Research Institute est-elle fréquentée par le même public que celui de l'INHA ?

Pas tout à fait, elle reçoit un public spécialisé de chercheurs. Le site est situé dans un endroit un peu isolé, excentré, éloigné de l'université ; il n'y a donc pas d'étudiants, ceux-ci ont d'autres bibliothèques à leur disposition.

Que vous a apporté cette mission ?

Elle m'a permis de prendre du recul par rapport à mon travail. En même temps, j'ai été frappée par les similitudes entre les deux établissements : à plus de 9 000 km de nous, les bibliothécaires du Getty Research Institute travaillent dans le même idéal, utilisent les mêmes outils, selon le même mode de fonctionnement.

Il y a là-bas une annexe, comme le CTLES (Centre Technique du Livre de l'Enseignement Supérieur). Ils ont les mêmes collections et sont confrontés aux mêmes problématiques. C'est rassurant de voir que les questions qu'on se pose ici sont les mêmes que celles qui préoccupent nos collègues du Getty Research Institute.

Pouvez-vous nous donner un exemple ?

On peut s'interroger sur la pertinence d'achat d'un ouvrage dans une langue peu utilisée, sur la mise en accès libre de tel ou tel ouvrage de référence... En ce qui concerne le libre accès, la bibliothèque du Getty Research Institute a ouvert en 1997 et l'espace prévu pour ce secteur est saturé. Doit-on désherber et selon quels critères ? Le sujet est en réflexion au Getty.

 

En mars 2015, la responsable du service public de la bibliothèque du Getty Research Institute est venue en stage à la bibliothèque de l'INHA. Bientôt, son interview sera en ligne sur ce blog.

 

Christine Camara

Service au Public

Publié par Christine Camara le 17 juin 2015 à 10:00

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives