Francis Frith au Proche-Orient (3)Un photographe exposé, publié et salué par ses pairs

Francis Frith, The second pyramid from the plain, photographie, bibliothèque de l'INHA, Fol Est 787 (1), f. 24. Cliché INHA

Photographe amateur et passionné, Francis Frith (1822-1898) s'intéresse aux différents formats, appareils ainsi qu'aux nouvelles techniques notamment le procédé de négatif sur verre au collodion, technique lui assurant une grande qualité d'image. Très vite, la vague d'égyptomanie aidant, il décèle l'intérêt économique de ses photographies prises lors de ses voyages au Proche-Orient et décide de les publier et de les commercialiser.

1857 : première publication, premier succès

Au printemps 1857, alors qu'il accomplit son premier voyage en Égypte, Frith fait parvenir plusieurs négatifs à la société Negretti and Zambra, société avec laquelle il a déjà collaboré. La société, spécialisée dans la fabrication et le commerce d'instruments d'optique, fut fondée en 1850 par Enrico Angelo Ludovico Negretti dit Henry Negretti (1818-1879) et Joseph Warren Zambra (1822-1879). Les deux hommes sont également imprimeurs et éditeurs de vues stéréoscopiques, format alors très populaire par sa taille (env. 6 x 13 cm) et son moindre coût. Les photographies de Frith, sur papier albuminé et accompagnées de textes explicatifs, sont regroupées dans un album intitulé Egypt and Nubia : Descriptive Catalogue of One Hundred Stereoscopic Views of the Pyramids, the Nile, Karnak, Thebes, Aboo-Simbel, and All the Most Interesting Objects of Egypt and Nubia. Le succès est immédiat au point que Frith est considéré pendant un temps comme un employé envoyé en Égypte par la société.

Francis Frith, Cotton spinning at Kolbe, Ethiopia, photographie, bibliothèque de l'INHA, 8 Ac 134, f. 92. Cliché INHA
Francis Frith, Cotton spinning at Kolbe, Ethiopia, photographie, bibliothèque de l'INHA, 8 Ac 134, f. 92. Cliché INHA

Egypt and Palestine et autres publications

Au début de l'année 1858, Frith est en Palestine, l'éditeur James N. Virtue lance la publication par abonnement de Egypt and Palestine Photographed and Described by Francis Frith, soit 76 photographies de plus grand format (env. 16,5 x 21,6 cm) réparties en 25 fascicules, un par mois. Chaque tirage est accompagné d'un texte rédigé par Frith, détails géographiques, historiques mais aussi ses sentiments face à ce qu'il voit et contemple. Les fascicules sont tirés à 2 000 exemplaires et par la suite regroupés en album. Universités, sociétés et particuliers s'abonnent, un nouveau succès pour Frith.

Francis Frith, The fallen obelisk and hall of columns, Karnac, photographie, bibliothèque de l'INHA, Pl E 6, f. 8. Cliché INHA
Francis Frith, The fallen obelisk and hall of columns, Karnac, photographie, bibliothèque de l'INHA, Pl E 6, f. 8. Cliché INHA

Face à cette popularité, publications et expositions se succèdent, plusieurs éditions de la Bible paraissent illustrées de clichés de Frith, et pour répondre à la demande Frith fonde avec l'imprimeur Hayward l'atelier de tirages photographiques Frith and Hayward. En 1862, il en est l'unique responsable et le rebaptise F. Frith and Company. En parallèle de la gestion de ses propres photographiques, la compagnie imprime et vend des photographies prises en Grande-Bretagne. Frith envoie des photographes dans tout le pays saisir des instants de la vie quotidienne, des évènements mais aussi des paysages, des monuments... Le projet s'étendra par la suite au monde entier faisant de la compagnie de Frith l'une des pionnières dans le domaine.

 Les publications se poursuivent notamment suite au retour définitif de Frith en 1860. Faute de temps, il vient de se marier et aura huit enfants, les textes descriptifs ne sont pas tous de sa main. Par exemple, pour Egypt Sinai and Jerusalem : a Series of Twenty Photographic Views, 1860, les textes sont rédigés par Reginald Stuart Poole (1832-1895) et sa mère Sophia Poole (1804-1891), deux orientalistes qui vécurent au Caire. Reginald Poole fut également conservateur au British Museum. En collaboration avec l'éditeur William MacKenzie, Frith publie en 1862 Egypt, Palestine and Nubia, un ouvrage en quatre volumes, sorte de compilation de tirages précédemment publiés, parfois recadrés, ou encore inédits de ses trois voyages. Les tirages sont classés par zone géographique. Les deux premiers volumes, Sinai and Palestine et Lower Egypt, Thebes, and the Pyramids sont consultables sur la bibliothèque numérique.

Le mystère du Fol Est 787

L'album Egypt and Palestine reste le plus important de Frith par son mode de publication inédit et l'implication du photographe, ceci dès l'introduction et l'autoportrait en costume traditionnel. Cependant, en parcourant l'ouvrage, on remarque qu'il ne contient pas 76 mais 121 photographies : 75 dans le premier volume et 46 dans le second. La table des matières en contient pourtant bien 76. En comparant avec l'exemplaire numérisé de la Bibliothèque nationale de France, on constate que les tirages qui devraient correspondre à l'album ne sont pas toujours les mêmes. En effet, le cadrage, voire le négatif, est différent, ce qu'on repère grâce aux indications apposées par Frith au cours de ses voyages. L'album semble être un album factice, une compilation très enrichie des trois voyages de Frith et non seulement des deux premiers accomplis entre 1856 et 1858. Les photographies sont réparties par zone géographique : Le Caire, le Nil, la Nubie, la région du Sinaï et la Terre Sainte.

Les deux volumes portent l'estampille du comte de Paris, très certainement Louis-Philippe-Albert d'Orléans, dit Philippe d'Orléans (1838-1894). Cet album serait-il l’œuvre d'un bibliothécaire du comte ou d'un bibliothécaire plus tardif, soucieux de rassembler en un même ouvrage toute une collection de tirages de Frith? L'initiative, en tout cas, nous offre encore plus d'occasions de voyager quelques instants aux côtés de Francis Frith.

Francis Frith, Portico of the temple of Gerf Hossayn, Nubia, 1857, photographie, bibliothèque de l'INHA, Fol Est 787 (1), f. 73. Cliché INHA
Francis Frith, Portico of the temple of Gerf Hossayn, Nubia, 1857, photographie, bibliothèque de l'INHA, Fol Est 787 (1), f. 73. Cliché INHA

Notwithstanding all that I had read and imagined, I was not in the least prepared for the extraordinary and brilliant novelty of the scene that burst upon my eye... Francis Frith, A True Story of my Life : A Biographical Metaphysical, and Religious History by Francis Frith (autobiographie, 1884)

En savoir plus

Références bibliographiques

Floriane Cellier

Service de l'informatique documentaire

Publié par Service d'informatique documentaire Bibliothèque INHA le 16 octobre 2015 à 10:00

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives