Jean-Émile Laboureur : images de la Grande GuerreDes estampes de l'INHA exposées à Nantes

Le Musée d'histoire de Nantes-Château des ducs de Bretagne présente depuis le 17 janvier 2015 l'exposition Jean-Émile Laboureur: images de la Grande Guerre.
Cette exposition est exclusivement consacrée à la production artistique du peintre et graveur Jean-Émile Laboureur (1877-1943) durant la Première Guerre mondiale.

Cet artiste, né à Nantes en 1877, se spécialise dès la fin du XIXe siècle dans l'art de l'estampe, suivant diverses techniques : d'abord l'eau-forte, puis la gravure sur bois et le burin. À partir de 1913, son style est fortement influencé par le cubisme, qui caractérise ensuite ses gravures des années de guerre.

En effet, mobilisé comme interprète dès septembre 1914, il réalise à partir de 1915 des gravures au burin inspirées de son expérience du front. La vie quotidienne des soldats de diverses origines constitue le sujet principal de ces estampes. La technique employée, le burin, nécessite peu de matériel, contrairement à l'eau-forte ; elle est choisie d'abord pour des raisons pratiques, avant de devenir un élément caractérisant le style de Laboureur à cette période.

À l'occasion de cette exposition, la bibliothèque de l'INHA prête quatre estampes de Laboureur :

  • Jean-Émile Laboureur, L'arrivée au cantonnement, burin, 1916, bibliothèque de l'INHA, EM LABOUREUR 257 ;
  • Jean-Émile Laboureur, Paysage au soldat ou Le soldat sur la route, eau-forte, 1914, bibliothèque de l'INHA, EM LABOUREUR 259 ;
  • Jean-Émile Laboureur, L'enfant blessé, burin, 1916, bibliothèque de l'INHA, EM LABOUREUR 255 ;
  • Jean-Émile Laboureur, La jolie marchande de volailles, 1916, bibliothèque de l'INHA, EM LABOUREUR 254.


    Jean-Émile Laboureur, L'arrivée au cantonnement, burin, 1916, bibliothèque de l'INHA, EM LABOUREUR 257. Cliché INHA, dist. RMN-Grand-Palais/Martine Beck-Coppola

Elle prête également plusieurs recueils illustrés et un volume de la revue l'Elan.

  • Amédée Ozenfant (dir.), L'Elan, n° 4, juin 1915, bibliothèque de l'INHA, 4 Res 866.
  • Quelques bois originaux et inédits, Paris, A la Belle édition, 1918, bibliothèque de l'INHA, 4 Est 645.
  • Marcel Gromaire, L'homme de troupe : suite de 10 bois dessinés et gravés, Paris, la Belle Edition, 1918, bibliothèque de l'INHA, 8 Est 189.
  • Roger Allard et Raoul Dufy, Les Elégies martiales, Paris, Camille Bloch, 1917, bibliothèque de l'INHA, 12 Res 372.

En savoir plus

Les collections de la bibliothèque de l'INHA sont particulièrement riches en estampes de Jean-Émile Laboureur. Des acquisitions récentes d'estampes et de dessins ont permis de compléter les fonds, par exemple :

En 2011, la bibliothèque a acheté plusieurs estampes et documents autographes lors de la vente publique organisée par la maison ADER pour la succession de Sylvain Laboureur, fils de Jean-Émile Laboureur, notamment :

Les recueils d'estampes (cotes Est) et autographes se consultent lors des rendez-vous patrimoine, les mardis et jeudis après-midi. Les estampes en feuilles (cotes EM) se consultent sur rendez-vous avec la bibliothécaire responsable du fonds.

Références bibliographiques

  • Le catalogue de l'exposition : Jean-Émile Laboureur - Images de la Grande Guerre, Nantes : Château des ducs de Bretagne, 2015. (collection En guerres ; 3) [prochainement consultable à la bibliothèque]
  • Sylvain Laboureur, Catalogue complet de l’œuvre de Jean-Émile Laboureur, Neuchâtel : Ides et calendes, 1989-1991.

Lucie Fléjou
Service du patrimoine

Publié par lflejou le 25 mars 2015 à 13:24

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives