Sous les combles : dans l'intimité des magasins du 6e étage

Les magasins du 6e étage : livres sur les étagères, avril 2015. Cliché Johanna Daniel

Il y a quelques années, le système des cotes de rangement de la bibliothèque de l'INHA a évolué. Les nouvelles acquisitions reçoivent, en fonction de leur taille, une cote commençant par 4° (in-quarto), 8° (in-octavo) ou 12° (in-douze) suivie des lettres MON (pour Monographie) et d'un numéro, qui correspond à l'ordre d'acquisition.

Ces livres occupent physiquement plusieurs espaces des magasins, dont les combles du 6e étage. Depuis que je suis entrée à la bibliothèque, en septembre 2013, j'ai vu les étagères s'emplir de nouvelles acquisitions, travées par travées.


Les magasins du 6e étage : étagères vides, avril 2015. Cliché Johanna Daniel

Au début, il n'y a rien. Puis on affiche une étiquette éphémère : « seront rangés ici les livres de la cote 4 Mon 50230 à la cote 4 Mon 50265 ». Arrive un ouvrage, puis un autre, et encore un autre, ponctués de fantômes, ces petites pochettes plastiques dans lesquelles nous indiquons les cotes des livres à venir (acquis mais en traitement ou en reliure).

J'aime beaucoup ce manège, qui suit le rythme des publications, et, évidemment, le rythme des expositions. Ainsi, lorsque je remonte les travées, de la côte 4 Mon 42000 à la cote 4 Mon 50000, reviennent les souvenirs de toutes les expositions vues (... ou ratées). Et je me rappelle des tableaux admirés, des allées parcourues, des essais lus...

4 Mon 42897 : l'âge d'or des cartes marines ; 4 Mon 44964 : Éblouissants Reflets; 4 Mon 46012 : Félix Vallotton, le feu sous la glace ; 4 Mon 47617 : Les parisiens de Daumier ; 4 Mon 49321 : Carpeaux, un sculpteur pour l'empire....

Dire que certaines expositions sont encore des souvenirs frais (qui ne datent que d'un an ou deux), mais déjà 6000 autres ouvrages ont été acquis !


Les magasins du 6e étage : une travée, avril 2015. Cliché Johanna Daniel

La bibliothèque et ses rayons forment la mémoire de l'intense activité des musées. Cette poésie rythmée disparaitra d'ici quelques temps, puisqu'une grande partie des collections sera, dans la nouvelle bibliothèque, en libre accès. Aux cotes actuelles, sera substituée une organisation thématique, reprenant la classification du Congrès.

Johanna Daniel
service du patrimoine

Publié par Johanna DANIEL le 23 juin 2015 à 09:00

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives