Manuscrits de la Bibliothèque centrale des musées nationauxUn fonds unique à consulter dans l’espace Jacques Doucet

Un fonds unique à consulter dans l’espace Jacques Doucet

Depuis le mois de janvier 2017, le fonds de manuscrits de la Bibliothèque centrale des musées nationaux (BCMN) est de nouveau disponible à la consultation dans l'espace Jacques Doucet.

Retour sur l'histoire et les documents d'un ensemble unique tourné vers les collections muséales et la vie artistique françaises.

Historique

C'est à partir de 1968 que sont rassemblés les manuscrits conservés aux Archives des musées nationaux, à la Bibliothèque centrale et dans les bureaux des conservateurs du Louvre. Dans les années 80, les départements antiques du musée (Antiquités grecques, étrusques et romaines, Antiquités égyptiennes et orientales) déposent à la bibliothèque une part de leurs archives dans un souci de conservation et de visibilité. Le musée d'Orsay fait de même pour certains de ses fonds (Léon Osbert, Eugène Carrière, Zacharie Astruc).

A partir de 1989, la Bibliothèque centrale des musées nationaux obtient des crédits provenant de la Réunion des Musées Nationaux. Une politique documentaire est mise en place afin de documenter les collections conservées dans les musées nationaux.

En janvier 2016, au moment de la fusion des collections avec celles de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art, la BCMN restitue leurs dépôts  aux départements du Louvre et au musée d'Orsay. Dans le même temps, trois documents provenant des Archives des musées nationaux sont transférés aux Archives nationales.

Le fonds est désormais clos. Il constitue un ensemble distinct, aux côtés des sources manuscrites de la collection Jacques Doucet.

Louis Durameau, Catalogue des tableaux du cabinet du Roi, 1784, bibliothèque de l'INHA, BCMN Ms 32. Cliché INHA
Louis Durameau, Catalogue des tableaux du cabinet du Roi, 1784, bibliothèque de l'INHA, BCMN Ms 32. Cliché INHA

Collection

Histoire des institutions et collections publiques françaises

Inventaires, correspondances et archives diverses retracent l'histoire des institutions et collections publiques françaises :

  • histoire et inventaires mobiliers des maisons royales et palais nationaux, dont certains deviendront par la suite des musées (Marly, Saint-Cloud, Compiègne) ;
  • grands inventaires de collections royales datés de l'Ancien Régime (inventaire des tableaux du roi par Bailly en 1709-1710, inventaire Durameau des tableaux de Cabinet du roi à Versailles avec localisation dessinée en 1784) ou privées (collection Jabach en 1724) ;
  • états de saisies révolutionnaires et inventaires postérieurs (diamants de la couronne en 1818, collections de la reine Marie-Amélie).

 Louis Durameau, Catalogue des tableaux du cabinet du Roi, 1784, bibliothèque de l'INHA, BCMN Ms 32. Cliché INHA
Louis Durameau, Catalogue des tableaux du cabinet du Roi, 1784, bibliothèque de l'INHA, BCMN Ms 32. Cliché INHA

Les acquisitions et enrichissements des musées nationaux sont connus par les papiers des administrateurs et directeurs de musées (notes et lettres du comte de Forbin, de Nieuwerkerke).

L'histoire du Louvre est particulièrement bien documentée :

  • architecture du palais et attributions de logements d'artistes ;
  • état de la situation du musée durant la Commune de Paris ;
  • vie des œuvres à travers les grandes donations (Alexandre-Charles Sauvageot) ;
  • événements sensationnels (vol de la Joconde en 1911).

  Ensemble de documents sur l'affaire du vol de la Joconde et le procès de M. Géri, antiquaire à Florence, BCMN Ms 604. Cliché INHA
Ensemble de documents sur l'affaire du vol de la Joconde et le procès de M. Géri, antiquaire à Florence, BCMN Ms 604. Cliché INHA

Papiers d'historiens de l'art

Les papiers d'historiens de l'art et conservateurs de musées recèlent une abondante correspondance avec les artistes et autres acteurs du monde de l'art avec lesquels ils étaient en relation (Gaston Brière, Georges Lafenestre). Il en va de même pour les nombreuses études sur les collections du Louvre et des musées parisiens (Alexandre et Edmond Du Sommerard pour Cluny, Léonce Bénédite pour le Luxembourg) ou provinciaux (musées de Nantes, Lyon).

 

Paul Signac, Lettre autographe signée à Félix Fénéon, 1930, bibliothèque de l'INHA, BCMN Ms 310. Cliché INHA
Paul Signac, Lettre autographe signée à Félix Fénéon, 1930, bibliothèque de l'INHA, BCMN Ms 310. Cliché INHA

Correspondance d'artistes du XIXe siècle et tout début XXe

La correspondance d'artistes du XIXe siècle et tout début XXe est particulièrement bien représentée. Ces lettres autographes adressées ou reçues par des peintres, sculpteurs et architectes livrent de nombreux éléments biographiques et renseignent sur la vie artistique de l'époque.

Ce fonds est composé de plusieurs grands ensembles autour d’Anne Louis Girodet-Trioson, Guillaume Dubufe, Jean-Louis-Ernest Meissonier, Auguste Raffet, Claude Monet et Emile Bernard. Il comporte également des documents isolés tels que l'autographe de Raphaël, ou encore des lettres d'Etienne-Maurice Falconet, Jacques-Louis David, Eugène Delacroix, Pierre-Jean David d'Angers, Charles Garnier et  Jean-Auguste-Dominique Ingres.

Le monde de l'art est également évoqué dans la correspondance des critiques (Arsène Alexandre, Philippe Burty), des collectionneurs et des marchands. 

Alexandre Cabanel, Note d'Alexandre Cabanel au comte de Tauzia, bibliothèque de l'INHA,  BCMN, Ms 273 (05). Cliché INHA
Alexandre Cabanel, Note d'Alexandre Cabanel au comte de Tauzia, bibliothèque de l'INHA, BCMN, Ms 273 (05). Cliché INHA

Instruments de recherche

  • Les manuscrits sont décrits dans la base MANUSCRITS de la Bibliothèque centrale des musées nationaux :
    http://www.culture.gouv.fr/documentation/manuscrits/sbadg.htm

  • Certains sont également signalés dans : Guide des archives de l’art conservées en France (XIXe-XXIe siècles), GAAEL. In AGORHA. 2011-. [Base de données en ligne]. Paris : Institut national d'histoire de l'art. Disponible sur http://www.purl.org/inha/agorha/001/12 (Consulté le 9 octobre 2017)

  • Enfin, il existe un inventaire papier de la correspondance, classé par ordre alphabétique de scripteurs. Il décrit très finement le contenu de chaque document. Sous forme de classeur, cet inventaire est consultable dans l'espace Jacques Doucet.

 

Isabelle Périchaud et Isabelle Vazelle
Service du patrimoine

Publié par Chloé Bonnamy le 13 octobre 2017 à 12:00

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives