Appel à contribution : Bibliothèques d’art / art et bibliothèqueProchain numéro thématique de la revue de l'INHA, Perspective

Ce billet relaie un appel à contribution lancé par la revue de l'INHA, Perspective : actualité en histoire de l’art.

Le prochain numéro thématique à paraître en 2016, portera sur les questions afférentes aux bibliothèques d’art et d’histoire de l’art, à leur spécificité en tant que ressources bibliographiques, artistiques et documentaires.

Argumentaire

Il s’agira d’interroger ces lieux qui mettent à disposition des savoirs disciplinaires et font également office de conservatoires d’œuvres et d’images, dont s’emparent les artistes et les chercheurs. Cette qualité mixte impose de prendre en compte les pratiques et les profils des usagers, les modalités de fréquentation de ces institutions, l’usage des images en salle de lecture et via les sites web (consultation de reproductions versus lecture de monographies, accès numérique aux œuvres…) mais aussi de considérer leurs collections patrimoniales. Car les bibliothèques d’art conservent, outre des livres et des revues, des estampes, des photographies, des manuscrits, des livres d’artistes...                                                                                                                              

La difficulté à définir le périmètre exact de la bibliothèque d’art participe de l’intérêt d’un tel projet pour une revue d’histoire de l’art. Toutefois, la réouverture par l’INHA de la salle Labrouste qui accueillera, en 2016, l’une des bibliothèques d’art les plus importantes du monde, en termes de volume, de symbole et d’accessibilité, s’est avérée une occasion unique de susciter une réflexion historique et esthétique collective sur les formes et les ambitions de ces institutions d’art et de savoir, hier et aujourd’hui.

Néanmoins, le numéro ne sera nullement tourné vers le seul cas de l’INHA. Au contraire, à l’image de la ligne éditoriale de Perspective, le volume accueillera des articles assumant une distance historique sur les bibliothèques d’art en général et faisant état des études les plus novatrices sur un plan international. De même, en miroir, nous ambitionnons de publier des travaux originaux sur la place de la bibliothèque dans l’œuvre d’artistes et d’architectes.

Plusieurs pistes nous semblent intéressantes et nous les suggérons ici sans exclusive :

  • les questions liées à la conservation et la diffusion des Ephemera ou petits documents, comme les cartons d’invitation, les almanachs, les livrets, les affiches… ;
  • la mise en perspective de figures exceptionnelles de bibliophiles (Doucet, Wyder, Oechslin…) ;
  • la collusion des fonds documentaires et des orientations de la recherche (la documentation Mesnil donnée au Warburg Institute et les chercheurs de University College London dans les années 2000) ;
  • l’étude des bibliothèques d’art en temps de guerre à l’image des travaux sur les spoliations artistiques pendant ces époques extrêmes ;
  • l’évaluation des pertes et profits dans la fusion de fonds hétéroclites liés originellement à des écoles d’art, des musées, des universités (la bibliothèque de l’INHA) ;
  • le sort particulier des documentations iconographiques (Bildarchiv Foto Marburg) ;
  • les créations récentes de centres de recherche spécialisés dotés de bibliothèques créées ex-nihilo comme celle du Centre canadien d’architecture de Montréal ;
  • mais aussi l’absorption de ressources médiatiques variées, notamment les captations, telles les archives orales à la British Library (entretiens d’artistes) ou les vidéos de performances à la Bibliothèque Kandinsky du Centre Georges Pompidou.

Enfin, il est certainement des travaux à conduire, du point de vue de l’histoire de l’éducation artistique, sur les établissements destinés aux artisans d’art comme la Bibliothèque Forney et le Ratti Center du Metropolitan Museum of Art, sans oublier l’opportunité du numérique dans les nouveaux modes de diffusion des collections.


Derniers numéros de revues en salle Ovale, avril 2013. Cliché Émilie Groleau

Les propositions sont susceptibles d’aller de l’article synthétique et bref mettant en exergue tel aspect précis de la bibliothèque d’art, ou des relations de l’art et de la bibliothèque à une époque donnée et dans un espace géographique particulier (25 000 signes), à l’étude circonstanciée et transversale d’un pan de leur histoire, voire à la problématisation de leur absence dans le temps et dans l’espace (45 000 signes).

Cet appel à contributions ne prétend pas couvrir exhaustivement les sujets envisageables : toutes les propositions sont bienvenues. Toutefois, dans le cadre d’une revue d’histoire de l’art dédiée à l’actualité de la recherche internationale, nous souhaitons privilégier les approches historiques et esthétiques, et non pas les articles experts relevant de la bibliothéconomie.

Modalités de soumission

Les projets – quelle que soit la langue car Perspective prend en charge les traductions – seront examinés par le comité scientifique du numéro qui rassemble : Laurent Baridon, Ewa Bobrowska, Anne-Élisabeth Buxtorf, Penelope Curtis, Godehard Janzig, Thomas Kirchner, Rémi Labrusse, Anne Lafont, Johanne Lamoureux, Antoinette Le Normand-Romain, Michel Melot, Pierre-Michel Menger, Philippe Saunier, Jean-Claude Schmitt, Valérie Sueur-Hermel, Veerle Thielemans et Bernard Vouilloux.

Prière de faire parvenir vos propositions (un résumé de 2 000 à 3 000 signes et une biographie de 2 ou 3 lignes) à revue-perspective @ inha.fr avant le 15 juin 2015 inclus. Dans le cas où votre proposition serait retenue, votre texte serait à remettre le 1er juin 2016.

En savoir plus

Publié par lflejou le 27 avril 2015 à 10:00

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Sous les coupoles

Bienvenue sur le blog de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art

Lire la suite

Suivez-nous

Archives